À la Culotte : blog foot

Le 11 septembre dans le football

11 septembre 2013 par Jules dans Culture foot, Vintage & Oldies

LilleOM

N’eussent été les 4 buts de l’Équipe de France hier soir contre la Biélorussie, le 11 septembre 2013 aurait pu être le jour d’horreur du football français depuis 20 ans. Las ! les Bleus sont assurés – à 99,9% – d’être au moins en barrages. Mais aujourd’hui, à l’heure où le monde entier va se remémorer pour la douzième fois les attentats du 11 septembre – souvenir à chaque fois de plus en plus lointain – et où les conspirationnistes vont tenter de rouvrir à tous les yeux sur les vraies causes de la tragédie, voyons ce qu’il s’est passé le 11 septembre dans la planète football.

Enjoy the content of milking table episodes.

Ils sont nés un 11 septembre

A tout seigneur, tout honneur, Der Kaiser, Franz Beckenbauer, a illuminé le monde le 11 septembre 1945. Côté numérologie, 1+9+4+5 = 19 : 1 + 9 = 10 : 1+0 = 1. Car oui, Beckenbauer est le seul footballeur – avec Mario Zagallo – à avoir remporté la Coupe du Monde en tant que joueur puis en tant qu’entraîneur. Coïncidence ? Demandez à Geoffrey Garétier.

Plus proche de nous, Dejan Stanković, fraîchement retraité à 34 ans, est aussi venu au monde un 11 septembre. De même pour Éric Abidal, né le 11 septembre 1579, Julien Sablé, le 11 septembre 1980, les Italiens Andrea Dossena et Robert Acquafresca, le Marseillais Jordan Ayew, ou enfin Pierre Issa, tristement célèbre pour avoir été nul à l’OM et nul en sélection sud-africaine (remember le CSC face à la France en matchd d’ouverture de la Coupe du Monde 1998). C’est également le cas de Clément Chantôme, pour qui demeure une zone d’ombre sur son état-civil : malgré la thèse officielle qui le fait naître en 1987, il se murmure, à en voir son visage, qu’il serait né après les attentats du World Trade Center. Une polémique dont se passeraient bien les dirigeants qataris après l’affaire Edel.

Lire la suite →

Red Star : construire pour y croire

25 août 2013 par Jules dans Analyses, Articles

Laurent Fournier Red Star

Le Red Star a vraiment eu chaud au cul la saison dernière. Le club audonien a lutté pour sa survie en National jusqu’à la dernière journée. La situation était tellement désespérée qu’au soir de la 38e journée, face à Fréjus, tous s’en remettaient à un seul espoir : le maintien administratif, en attendant avidement le déclassement du Mans. Las ! au cours d’un match dantesque comme seules peuvent en produire ces rencontres couperet, un doublé de Mandrichi au finish a permis au Red Star de se maintenir en National. Voilà pour la fin de saison.

En général, quand on sort d’une saison galère comme celle-ci et qu’on doit son salut à la providence, on s’empresse de faire le nécessaire pour repartir du bon pied. Le club audonien ne démord pas de son objectif : retrouver la Ligue 2. Pour cela, il a besoin de maîtriser l’aléa sportif. Ou plutôt les grandes incertitudes, celles qui font qu’un club qui ambitionne la montée se retrouve en fin de saison à combattre pour des objectifs totalement inverses. Et cela tient en un mot : rigueur.

« Retrouver de la stabilité »

Pour stabiliser le club, les dirigeants ont opté pour une stratégie théoriquement payante : jouer la carte de l’expérience. Le tandem Laurent Fournier-Patrick Colleter a été appelé sur le banc de Bauer, « pour apporter la rigueur » que le président Patrice Haddad souhaite insuffler au club. Mieux, le club a décidé de maintenir en place le staff de la saison dernière, pour conserver des anciens joueurs historiques et réaliser l’union sacrée : Vincent Doukantie, l’ancien entraîneur, prend désormais en charge la réserve, tandis que Steve Marlet, ex entraîneur-adjoint, a été promu directeur sportif, en charge du recrutement et de la formation.

Sur le terrain justement, le Red Star a fait peau neuve en faisant justement le pari de l’expérience, des bons coups, et de la formation interne. Le recrutement se devait d’être malin, car le club audonien a laissé partir de nombreux cadres : Franck Queudrue, le patron de la défense, a pris sa retraite, tandis que Cédric Sabin, bien seul en pointe tout au long de la saison, n’a pas été conservé. D’autres joueurs n’ayant pas convaincu ont également fait leur valise, comme le jeune Pierre Gibaud ou Mickaël Despois.

Lire la suite →

Le LOSC se relèvera t-il ?

16 mars 2013 par La team dans Analyses, Articles

img-losc-les-disparus-1348009198_620_400_crop_articles-161861

Longtemps adulé pour son modèle de gestion et son football offensif porté sur l’attaque placée, le LOSC galère pas mal cette saison en championnat, en coupes et en compétition européenne. Si de bons résultats sont récemment venus apaiser les tensions dans le club, on peut néanmoins s’interroger sur l’avenir de celui ci. Entre équipe saignée au mercato, finances tendues et nouveau stade, l'équilibre économique et sportif du club reste fragile pour les saisons à venir. Peut-on encore considérer le LOSC comme un club capable de venir jouer l’Europe ? Quelles seraient alors les solutions afin de permettre à celui ci de perdurer dans les premières places du championnat français ? Éléments de réponse.

Depuis le début de saison le club semble marquer le coup. Le départ d'Hazard cette saison fut clairement la fin d’un cycle, celui du « Barça du Nord », des chevauchées de Moussa Sow et de l'infaillibilité du duo Chedjou-Rami. Or, les Lillois viennent d’entrer dans un magnifique nouveau stade, et leur futur semble s’assombrir de plus en plus. Des cadres veulent partir à l’étranger (Mavuba, Chedjou, Basa), d’autres sont partis récemment (Debuchy et Landreau), et les finances sont en berne. Aucun repreneur ne s'est présenté pour investir et renouveler le projet et l’effectif lillois, accentuant une confusion qui n’est pourtant pas propre aux valeurs du club.

Il y a dix ans de cela, Claude Puel, le président lillois Michel Seydoux et l’ancien directeur sportif Xavier Thuilot, décidèrent de démarrer un nouveau projet prônant le beau jeu, le recrutement peu coûteux et l’éclosion des jeunes de la région. Le projet aboutira finalement au doublé coupe-championnat de 2011. Or, en décryptant bien les dires des dirigeants, et en allant discuter avec des responsables du club au risque de se faire rembarrer tel un vulgaire Olivier Tallaron, on peut se rendre compte que celui-ci ne s’est finalement pas déroulé comme prévu.

Lire la suite →

Des lampes à cannabis pour faire pousser la pelouse

14 mars 2013 par Jules dans Articles, L'actu

notts

L'hiver, en Angleterre, comme dans de nombreux pays d'ailleurs, est rude et long. Ajoutez à cela que, dans les clubs des divisions inférieures, l'argent vient vite à manquer pour tenir la pelouse en excellent état tout au long de la saison, et vous obtenez rapidement des pelouses dégueulasses, sablonneuses, qui tâchent les shorts, comme à Charlton.

A Notts County, pensionnaire de D3 britannique, on n'a pas d'argent, mais on a des idées. Le doyen des clubs mondiaux – fondé en 1862 – a demandé à la police locale de lui offrir les

à chaleur destinées à la culture du cannabis et confisquées lors de saisies, afin d'accélérer la croissance du gazon de Meadow Lane et donc réparer les frimas de l'hiver à moindres frais.

Lire la suite →

A la Culotte Social Club
Les petits potes
ALC soutient fièrement Alterfoot, le portail alternatif du football autrement.
Tumblr